La Trêve de Noël, Michael Morpurgo

La Trêve de Noël, Michael Morpurgo, éditions Gallimard jeunesse, 2005 puis 2014

Genre : nouvelle, conte

Thèmes : trêve de Noël, première guerre mondiale, lettre

 

L'auteur en quelques mots ...

Non je n'ai jamais chroniqué de récit de Michael Morpurgo. J'ai pourtant devant moi Seul sur la mer immense que j'ai hâte de lire et j'ai été enthousiasmée par Soldat peaceful et le magnifique Royaume de Kensuké. Erreur réparée :

né en 1943, Michael Morpurgo est avant tout connu pour ses oeuvres à destinations des plus jeunes. Pourtant son parcours le destinait à une carrière militaire puis d'enseignant en langue anglaise.En1978, il s'installe avec son épouse dans le Devon dans un petit village près de Iddelsleigh pour exploiter une ferme qu'il fait visiter aux enfants issus des quartiers défavorisés de la ville. Son oeuvre compte plus de 42 ouvrages.

La Trêve de Noël, Michael Morpurgo
La Trêve de Noël, Michael Morpurgo

L'histoire

" A tous ceux qui, d'un côté comme de l'autre, participèrent à la trêve de Noël".

Découvrant dans une brocante le bureau de ses rêves, le narrateur entreprend de le réparer. C'est alors qu'il découvre un tiroir secret et, à l'intérieur, une lettre datant de décembre 1914. Un certain Jim Macpherson écrivait à sa femme Connie et relatait un événement marquant de la première guerre mondiale. A l'initiative allemande, une trêve fut consentie le jour de Noël 1914, "Tu peux imaginer, ma chérie, ce que j'ai ressenti en plongeant mes yeux dans ceux de l'officier allemand qui s'avançait vers moi, la main tendue (...) et il était mon ennemi.". Un moment de partage qui resterait ancré dans les mémoires. Le narrateur entreprend alors de retrouver Connie Macpherson et de lui remettre la lettre ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

C'est un récit poignant que celui-ci. Michael Morpurgo reprend à sa façon cet épisode connu et véridique en lui ajoutant une touche sensible à travers une lettre égarée. Le lecteur, même jeune, lira entre les lignes, notamment lorsque Jim, encore sous l'émotion de ce qu'il vient de vivre, déclare à sa femme que d'ici un an cette guerre ne sera plus qu'un mauvais souvenir. La portée de la lettre et de cet événement est d'autant plus grande.

 

Le petit plus : 

 

Les soldats du front occidental étaient épuisés et choqués par l'étendue des pertes humaines qu'ils avaient subies depuis le mois d'août. Au petit matin du 25 décembre, les Français et les Britanniques qui tenaient les tranchées autour de la ville belge d'Ypres entendirent des chants de Noël (Stille Nacht) venir des positions ennemies, puis découvrirent que des arbres de Noël étaient placés le long des tranchées allemandes. Lentement, des colonnes de soldats allemands sortirent de leurs tranchées et avancèrent jusqu'au milieu du No man's land, où ils appelèrent les Britanniques à venir les rejoindre. Les deux camps se rencontrèrent au milieu d'un paysage dévasté par les obus, échangèrent des cadeaux, discutèrent et jouèrent au football le lendemain matin. Un chanteur d'opéra, le ténor Walter Kirchhoff, à ce moment officier d'ordonnance, chanta pour les militaires un chant de Noël. Les soldats français ont applaudi jusqu'à ce qu'il revienne chanter ( source wikipedia)

 

Retour à l'accueil