Les anges de l'enfer

Pour l'atelier d'écriture de ce lundi 9 Mars 2015, Leiloona nous a gatés ! Une photo de Marion Pluss qui devrait nous donner de belles surprises côté imagination ;)

Aujourd’hui je suis le Prospect, le suiveur, comme le veut la tradition. J’ai réussi à passer les épreuves et serai un jour reconnu comme un membre à part entière. On peut dire que j’en ai bavé jusque-là, mais je n’ai rien lâché. Rien. Cette voie est la mienne, je le sais, je le sens. Malgré l’odeur de soufre qui entoure ce clan, malgré la violence parfois, la came ou la taule que certains connaissent dans le groupe et qui risquent de m’emporter, c’est ici que je me sens bien, sur ma bécane et parmi eux : mes frères. Avec eux pas de règles, si ce n’est celles du clan. Liberté ! C’est ce dont j’ai besoin désormais. Tout plaquer et les rejoindre fut la meilleure décision que j’aie prise. Et puis porter le nom, l’insigne, d’aviateurs de la seconde guerre mondiale, ça en jette non ?

Je dis clan mais je devrais dire famille. On est en France, pas aux Etats-Unis. Malfaiteur c’est pas dans notre nature même si cette image nous colle à la peau : de gros durs tatoués, blouson de cuir et tête de mort, forcément ça fait pas rêver tout le monde. Et pourtant ! S’ils savaient comme c’est bon de rouler à en perdre la tête, de se laisser porter par le groupe, d’oublier … d’oublier.

Aujourd’hui je suis le Prospect, le suiveur d’un Hells angel qui a de la bouteille et qui m’accepte, me parle comme à un frère. Sa poigne sur mon épaule, c’est la plus belle récompense. Dans quelques minutes, sur le ruban d’asphalte, je serai l’un d’eux : un ange de l’enfer en route vers le paradis.

Retour à l'accueil