Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière

Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages

Genre : policier so british !

Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête

 

L'auteur en quelques mots

Retrouvez la biographie de M.C Beaton sur les billets précédents :

tome 1, La Quiche fatale

tome 2 : Remède de cheval

L'histoire :

Alors qu'elle rentre de vacances, pas totalement enchantée de ce périple loin de son village d'adoption, Carsely, Agatha ne peut s'empêcher de repenser au geste déplacé qu'elle a eu envers James Lacey, son charmant voisin, suite à la dernière affaire qui les a vu résoudre un meurtre. C'est pétrie de remords qu'elle s'engage dans Lilac Lane, espérant retrouver des visages amis.

Pourtant, son caractère bien trempé va reprendre le dessus en apprenant qu'en son absence, une certaine Mrs Mary Fortune, férue de jardinage et bien conservée de surcroit, a entrepris de divertir James, SON James ! Qu'à cela ne tienne, Agatha ,qui n'est pas plus jardinière que cuisinière ,va se découvrir une nouvelle passion pour les plantes et participer au concours, quitte à envisager quelques petites tricheries.

Mais elle comprend soudain qu'il ne sert à rien de courir après un homme qui en pince pour une autre et se rend à l'évidence. C'est alors qu'un coup du sort en décide autrement et lorsqu'on retrouve la belle Mary Fortune plantée dans un pot, empoisonnée, c'est tous les deux que James et Agatha enquêtent ...

En vrac et au fil des pages ...

Inutile de vous dire que c'est avec un grand plaisir que j'ai plongé dans ce troisième tome des aventures d'Agatha. Le personnage évolue et l'on découvre ici une facette plus sensible de notre quinquagénaire. Comprenant que son prince charmant n'est peut-être pas l'homme qu'elle attendait, la voici meurtrie, conscience de son corps qui a bien changé et prête à abandonner ses rêves.

Pas pour toujours, que l'on se rassure ! Tout comme son caractère bien trempé, ses espoirs reviennent au galop et lorsque se profile une enquête, Agatha se lance tête baissée.

On la retrouve prête à toutes les tricheries ( souvenir d'une quiche achetée dans le commerce pour un concours du village et qui lui avait valu une belle aventure !) et c'est ici dans le jardinage qu'elle va se lancer. Aidée de son ami Roy, elle va accepter de travailler à nouveau pour l'agence de Londres en échange d'une aide précieuse pour embellir son jardin...artificiellement !

La première partie du roman insiste donc sur cette nouvelle lubie et les sentiments partagés d'Agatha, comme pour nous éloigner d'une enquête et nous rendre encore plus cher le personnage d'Agatha.

Comme toujours, un meurtre arrive à point nommé, non sans un certain humour car planter une jardinière dans un pot est à la fois cocasse et déplacé ! Qui plus est se réalise le rêve d'Agatha : quelqu'un a finalement eu la peau de sa rivale, ce qu'elle n'aurait osé espérer.

Dès lors le caractère d'Agatha, fonceuse, spontanée et sans filtre, reprend le dessus, pour notre plus grand plaisir et celui de son ami policier Bill Wong, qui voue à Agatha une véritable affection.

James, quant à lui, apparait ici meurtri par la honte d'avoir eu une aventure avec Mary Fortune. La séparation avec Agatha reste assez froide et s'installe une certaine tristesse qui pousse cette dernière à apprécier son départ pour La City. Que réserveront les tomes suivants à nos deux comparses ?

A la fin de ce tome, en effet, respectant sa promesse à Roy, Agatha rejoindra Londres où elle reprendra ses activités de chargée de communication pour l'agence. Fini Carsely ?

Le mois anglais chez Lou et Cryssilda

Retour à l'accueil