http://lacritiquante.files.wordpress.com/2013/05/le-confident.jpg?w=181&h=300

Le Confident, Hélène Grémillon, éditions Folio Gallimard, 2013, 311 pages

Genre : roman contemporain historique

Thèmes : seconde guerre mondiale, amour, liens maternels, lettres, suspens

 

L'auteur en quelques mots ...

http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/var/news/storage/images/paris-match/culture/livres/helene-gremillon-le-passe-demasque-525018/4769743-1-fre-FR/Helene-Gremillon-le-passe-demasque_article_landscape_pm_v8.jpg

Née à Poitiers en 1977, Hélène Grémillon a suivi des études de Lettres et d'Histoire avant de publier son premier roman , Le Confident, en 2010. Succès immédiat qui ne se dément pas avec la réédition en Folio. Son second roman, La Garçonnière, parait en 2013 et souligne son talent pour créer du suspens.

 

l'histoire

 

"Un jour j'ai reçu une lettre. Une longue lettre pas signée."

Camille vient de perdre sa mère. Aussitôt remontent les souvenirs du décès de son père. Elle avait alors 13 ans et son père, combattant lors de la guerre d'Indochine, avait visiblement décidé de ne pas rentrer. "Papa s'est suicidé, tu le sais, n'est-ce pas, maman ? que papa s'est suicidé." Le sujet était tabou.

Aujourd'hui elle doit faire face à la mort de celle qu'elle a aimé tendrement. Mais la connaissait-elle si bien ? La lettre de Louis va bouleverser la vision que la jeune femme avait de sa famille. Si tant est que cette lettre parle d'elle. Car qui est cette Annie que décrit Louis. Et d'abord qui est Louis ? ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

C'est un récit à plusieurs voix que nous propose Hélène Grémillon. Comme un dialogue entre Camille, sa mère Elisabeth , Annie et Louis, ami d'enfance d'Annie. A des années d'intervalle, elle fait parler ses personnages et leurs récits s'entremêlent. 

L'intrigue est bien amenée et soulignée par une construction narrative qui permet d'alterner les voix mais aussi de faire écho aux interrogations de Camille. Car à mesure que cette dernière lit la lettre de Louis dont elle ne sait rien, le doute s'installe. Louis parle-t-il d'elle ? Cette lettre ne s'adresse-t-elle pas à un autre destinataire ? Pourtant cette lettre résonne en elle et la happe, aussi la lira-t-elle jusqu'au bout et attendra-t-elle les suivantes.

C'est que le gouffre qui la sépare de sa mère commence à se faire jour et sous ses yeux s'opère une métamorphose : celle d'une femme avec qui elle a vécu durant des années et dont elle ne connaissait pas le passé, les secrets.

On est bien dans un secret de famille et, par certains côtés, l'écriture m'a fait penser à Kate Morton (c'est un compliment). J'ai cependant regretté le manque de profondeur du personnage de Camille à qui la révélation finale ne donne pas plus de relief que dans tout le récit, comme si elle était distante, en dehors de sa propre histoire.

Les autres personnages en revanche sont bien campés et l'idée de croiser les points de vue intéressante : Annie est dans un premier temps décrite par Louis puis l'auteur donne la parole à Elisabeth pour une justification qui fait un instant hésiter le lecteur: cette femme est-elle odieuse ou perdue ? On prend alors en pitié Louis, Paul; les hommes ne sont pas épargnés dans ce court roman !

Le lecteur se devra d'être attentif car, et je trouve ce point abouti, la fin révèle sans insister et il faut se souvenir du début du récit pour reconstituer le cheminement et se dire : mais oui, bien sûr ! C'est finement joué de la part d'Hélène Grémillon car cela évite une fin un peu fleur bleue. Ici le lecteur imaginera sans peine la suite lui-même, on ne la lui impose pas.

On appréciera aussi le fond historique documenté dans lequel évoluent des figures connues. Le récit prend alors une autre dimension puisqu'ancré dans la réalité de la seconde guerre mondiale ( rafles, propagande...), accordant à l'histoire plus de véracité.Le lecteur ne pourra s'empêcher de faire le lien et de se demander si les destins des personnages vont croiser la Grande Histoire , si c'est là la clé du drame annoncé. On nous guide et on nous perd, on nous lance sur des pistes pour mieux nous montrer que l'on faisait fausse route ...

Un auteur à suivre.

 

Merci à Nanet pour cette lecture commune ( son avis ici) et à Nekotenshi pour avoir fait voyager ce livre.

http://2.bp.blogspot.com/-wqfuskUXXXA/Uq4Zab17O2I/AAAAAAAAHzA/Gf60ypE7Pk8/s400/plume2014_2.jpg

Retour à l'accueil